Pierre Boucher

Né en 1908, décédé en 2000, Paris

Presentation

Pierre Boucher débute comme dessinateur au service publicité des magasins du Printemps puis entre à l’atelier Tolmer (dirigé par Claude Tolmer et Alexey Brodovich qui y fait ses classes de 1926 à 1927).
Cette Maison, spécialisée dans les domaines de la publicité  pour des entreprises liées au monde du luxe et de la mode ( Piguet, Lelong, Molyneux, Patou) intègre un atelier de graphisme dans lequel Pierre Boucher travaille de 1927 à 1928 et un atelier de photographie, où Jean Moral travaille de 1928 à 1932. Jean Moral y exerce le dessin et la photographie et sensibilisera Pierre Boucher à la photographie.
C’est entre 1928 et 1930, durant son service militaire, que Pierre Boucher apprend la photographie au service photographique de l’armée de l’air.
Pierre Boucher, plus sensible aux graphismes peut-être à cause de ses débuts au studio Tolmer ,conservera ce goût du photomontage et de la recomposition de l’image. Ses photographies vont de l’expérimentation à la photographie documentaire en passant par le photo-graphisme, la photo industrielle, le reportage et le nu.
Ce photographe est certainement le plus poreux aux divers courants. Sa collaboration avec René Zuber, sensible à l’esthétique du Bauhaus, l’engagera sur la voix de la Nouvelle Objectivité, tandis que son travail sur le nu s’oriente vers la fantasmagorie.
« Pierre Boucher, comme Man Ray, est avant tout dessinateur. Il nous étonne par une extrême richesse d’idées, une fantaisie débordante, un goût original et sûr. La photographie est pour lui un deuxième moyen d’exprimer la pensée d’art que son crayon a déjà ébauchée. »

Collections publiques

MNAM, Centre Pompidou, Paris

Musée Nicéphore Nièpce, Chalon-sur-Saône